About Love, Hate & the other ones

Tobias Bilgeri, le game designer de l’excellent Tiny & Big de BlackPants Studio, revient sur l’Appstore avec un titre particulièrement long à l’écrit et plein d’originalité. L’amour, la haine et le reste…

Il ne fallait pas appuyer sur le gros bouton rouge !
Ce n’est pas faute de toujours prévenir les protagonistes des histoires les plus classiques et pourtant, LOVE et HATE sont deux entités très spéciales qui ont malencontreusement appuyé sur ce gros bouton rouge posé pour on ne sait quelle raison au beau milieu de leur monde. Ils se sont fait téléporter dans une étrange caverne, séparés. Vous allez devoir les aider à se rejoindre et/ou à appuyer sur le gros bouton rouge de chaque niveau pour vous téléporter dans une autre pièce et voyager à travers trois mondes différents, pour près de soixante niveaux, avant de pouvoir peut-être espérer rentrer au bercail.
L’idée est simple : les niveaux sont constitués « d’other ones », d’autres entités qui réagissent en fonction de la seule action spécifique de chacun de vos héros à déplacer à l’écran. LOVE est plein d’amour et peu déclarer sa flamme à l’aide d’un cœur à un « other ones » pour qu’il avance d’une case. HATE est par contre furieux contre tout le monde et les repousse d’une case en leur envoyant une éclair. Le but est de jouer avec ces émotions pour placer les « other ones » ou vous le désirez et ainsi vous frayer un chemin vers la fin du niveau et son gros bouton rouge. Tout cela en sachant qu’il suffit d’un seul héros pour l’activer et téléporter les deux amis vers le prochain niveau.
Il est possible de sautiller d’une case en hauteur, pas plus. Il faut donc réussir à créer des escaliers à se servir intelligemment du décor et forcément, tout cela se complique méchamment au fil du temps et des soixante niveaux proposés. Plusieurs « other ones » originaux sont de la partie et les révéler dans ce test gâcherait méchamment la surprise de la découverte et le travail de compréhension qu’ils demandent pour être matrisés avec les deux seules interactions qu’il est possible d’avoir avec eux. Reste le principe très classique de la bonne position des héros pour des retombées utiles.
Prétexte pour un puzzle-game original…
Par chance, la difficulté croissante des niveaux est tempérée par la possibilité d’annuler toutes les actions passées. Ainsi, on fait du tour par tour sans aucune crainte de réaliser la plus mauvaise des actions et bloquer la suite du jeu. SI cela arrive, il suffit d’un petit touché sur le bon bouton pour annuler la dernière action : vraiment pratique !
D’ailleurs, puisqu’il est question de tactile, il faut avouer que les commandes répondent excellemment bien et ce même sur petit écran. On reprochera au jeu une application pas vraiment optimale sur iPad avec une haute résolution qui bave un peu, mais tout cela est camouflé par une ambiance visuelle et sonore absolument prenante. De petits rythmes s’enchaînent sur les glauques « I Love You » et « I Hate You » des protagonistes, dans un univers en 2D très sombre et pourtant plein de charme. D’un point de vue artistique, « About Love, Hate & the other ones » est une grande réussite !
Difficile de ne pas conseiller ce titre, assez simple au demeurant il faut l’avouer, à tous les amateurs du genre Puzzle Game qui aiment trouver de l’originalité sur l’AppStore. L’univers est magnifique, le concept est tout bête mais vraiment efficace et finalement, on ne pourra lui reprocher qu’un manque de diversité au fil des niveaux et une certaine répétitivité certes coutumière du genre mais ici pas vraiment évitée par le développeur. Aussi, il n’y a que trop peu de niveaux proposés. M’enfin franchement, c’est du pur chipotage !

0 réflexion au sujet de « About Love, Hate & the other ones »

Laisser un commentaire