Operation SD : Space Defense

L’espace, infini, dangereux, est source de nombreux jeux chez les développeurs indépendants. Stratégique, bourrin, Operation SD fait dans le classique sur le papier. Pourtant, il a de belles originalités à proposer…

no images were found

Draw Something in Space
Ce qui choque dès le lancement du jeu, ou même si vous vous regardez quelques screenshots, ce sont les graphismes. Entièrement dessiné à la main avec un talent certain pour les proportions, mais moins pour les design et l’harmonie des traits, Operation SD transpire l’indépendant fauché et le “made in home”. Agréable à regarder sans jamais être beau, le jeu de InnoMen Productions doit être subi avant d’être apprécié, surtout pour les nouveaux venus dans le domaine de l’indépendant.
Peu accessible visuellement, Operation SD est pourtant d’une simplicité incroyable une fois la partie lancée. Dans l’espace, vous controlez un vaisseau muni d’un système d’attaque, de bouclier et de vitesse. Vous avez vingt points d’energie que vous pouvez répartir quand vous le voulez, en fonction de vos besoins, dans ces trois systèmes. Plus ils sont alimentés en énergie et plus ils sont efficaces. D’un clic droit, vous donnez un ordre de mouvement à votre vaisseau. Avec la molette, vous zoomez ou dezoomer le terrain de jeu. Enfin, avec le clic gauche et les mouvements de votre souris, vous cadrez l’écran sur l’action.
Dans un scénario assez simpliste, ou l’humanité est à l’aube d’une découverte maléfique et ou il vous faudra évidemment sauver vos miches, vous découvrirez plusieurs missions toutes plus originales les unes que les autres. Chacune apporte un nouveau principe de gameplay ou en complexifie un précédent. Ainsi, la première mission consiste à faire face à un vaisseau : vous vous dirigez vers lui pour pouvoir l’atteindre avec votre armement, pendant que votre bouclier tente tant bien que mal d’aspirer un maximum des attaques ennemies que vous n’avez pas détruit avec votre canon.

no images were found

Gestion des jauges et amélioration…

Vous gérez vos trois systèmes comme vous le voulez, ce qui donne des terrains de jeu très tendus et ou il faut effectuer rapidement toutes ses actions. Plus tard, vous découvrirez d’autres subtilités : la possibilité de stopper net votre vaisseau et de cibler en tête chercheuse des points spécifiques ou bien encore, des ennemis aux lasers destructeurs qui vous empêchent de vous déplacer ou vous le désirez sur la carte. Au fur et a mesure, vous aurez aussi le droit à des alliés puissants puis vous constituerez une véritable flotte contre l’armada ennemi. Cette montée en puissance est très intéressante et sans aucun doute la principale qualité d’Operation SD.
Plutôt quelconque visuellement, loin d’être incroyable de qualité une fois la souris en main, Operation SD a néanmoins beaucoup de charme. Tout cela grace à une progression réussie et des idées de gameplay nouvelles à chaque niveau. Pour autant, le jeu n’est pas à conseiller à tous : très austère, il ne se diversifie que grace aux améliorations de vaisseau que l’on peut acheter avec les points glanés au fil des victoires. Customiser son vaisseau avec de nouvelles tourelles, améliorer les différentes parties de celui-ci et le rendre bien plus convaincant sur le terrain fait partie de ces petits plaisirs de stratége.
Un jeu à conseiller ? Pas tout à fait, finalement. Il ne plaira réellement qu’à un public bien précis, à ceux qui voudraient trouver un titre stratégique tout bête mais original, pas foncièrement difficile d’accès et rapide à jouer. Tout le contraire de l’habituel public pour ce genre de jeu. Il a néanmoins de grosses qualités à mettre en avant et surtout, ne coute vraiment pas cher. A ce prix, on passera facilement outre la petite durée de vie et les graphismes repoussants…

Laisser un commentaire