There Came an Echo : et l’écho vint par la voie royale…

J’ai appris plutôt récemment que l’on disait “la Kinect” et non pas “le Kinect” ou simplement “Kinect“, vous savez. Et à partir de maintenant, je vais donc passer mon temps à corriger toutes les personnes ne mettant pas de “la” devant “Kinect”, un peu comme ces personnes qui ne disent pas “l’Internet” ou “le GameBoy”, ce qui me donne des envies de meurtre. Si je parle de la Kinect comme ça, sans rien introduire (ce qui est bien plus facile avec un PlayStation Move, je vous l’accorde), c’est que There Came an Echo est un de ces jeux compatibles avec la Kinect.

There Came an Echo, c’est surtout le nouveau jeu d’Iridium Studios, déjà développeur du merveilleux Sequence.  Si le concept et le genre même de ce second jeu sont très différents du premier, les deux ont un point commun : ils sont basés sur une idée plutôt originale et attirante. Ici, l’idée est que vous incarnez le commandant d’une petite escouade que vous devez diriger à la voix. Le jeu intègre donc de la reconnaissance de voix (si tant est que vous parlez anglais et que vous n’avez pas trop un accent français, évidemment) qui vous permet de discuter avec les personnages comme s’ils étaient réels, du moins c’est l’impression qui se dégage de la vidéo du prototype du jeu, et c’est une bonne impression. Les phrases sont bien évidemment customisables, vous permettant d’éliminer du méchant en chantant l’insultant ou en chantant le générique du Winx Club, tandis que le jeu est – comme je le disais – compatible avec la Kinect. Si vous utilisez la caméra de Microsoft, vous pouvez en effet mettre votre main à l’oreille afin de donner l’impression d’avoir un écouteur pour parler à vos troupes. C’est toujours classe, et surtout très immersif. Parmi les acteurs jouant les personnages de ce monde futuriste se trouve un certain Will Wheaton que je ne connais pas (Note du rédac-chef’ : la honte !) mais méprise déjà pour avoir joué dans cette horreur qu’est The Big Bang Theory (si vous me permettez d’afficher mes goûts universels et indéniablement bons). Quant à la musique, elle est composée par Ronald Jenkees , auteur de la magnifique bande-son de Sequence, ainsi que par Jimmy Hislon, qui a travaillé sur les musiques de jeux comme Mass Effect 2 ou Black Ops 2, et Malukah.

Evidemment, on vit dans un monde où l’argent est toujours présent. Les talentueux gens de chez Iridium Studios ont donc lancé un Kickstarter où ils demandent 90 000 dollars, dont un dixième a déjà été récolté. Cet argent servira notamment à engager des artistes (un directeur artistique et un modeleur 3D, plus précisément) afin de s’occuper… de la partie artistique du jeu, vous l’aurez compris. D’autres objectifs sont prévus au-delà mais encore non-dévoilés, même si cela ne fait aucun doute qu’ils le seront bientôt vu l’argent déjà récolté en une seule journée. Pour seulement quinze dollars, vous pouvez obtenir une version Steam du jeu dès sa sortie, des informations en avant-première et aussi une copie de Sequence, le premier et génial jeu du studio. Quant aux autres récompenses, elles vont de la bande-son digitale du jeu à  un nombre illimité de câlins en passant par un rôle en tant que voix d’un personnage principal, un artbook, un T-Shirt, un poster, une copie physique, chaque jeu que le studio produira dans le futur ou encore un voyage à Disneyland avec les développeurs. Bref, There Came an Echo arrive sur Steam à la mi-2014 et, si vous voulez participer à son financement, vous pouvez vous rendre par ici.

[youtube Wo5sbhmQbN4 640 390]

Laisser un commentaire