Interview – Ska Studios (Charlie Murder)

On le soupçonne d’être le dernier gros jeu Xbox Live Arcade : Charlie Murder a tout pour lui, il est beau, il est énergique et on lui a même donné un bon verdict. Mais on avait quand même quelques questions à poser à James Silva, le fondateur de Ska Studios (grâce, d’ailleurs, à sa coéquipière et femme, Michelle). Alors on a pas hésité une seule seconde lorsque l’occasion s’est présentée…

Dishwasher : Vampire Smile
Dishwasher : Vampire Smile

Comment tout a commencé ? D’où vous est venue l’idée de créer votre propre studio indépendant ?

Depuis Megaman II, j’avais envie de faire mes propres jeux vidéo. J’étais l’un de ces enfants qui dessinaient des niveaux, des héros, des monstres et des armes dans l’espoir de transformer tout cela en un jeu vidéo. Finalement, j’ai assez appris pour y parvenir, mais il a fallu attendre The Dishwasher : Dead Samurai sur Xbox Live Arcade pour que je puisse y gagner ma vie.

SKA Studios est surtout connu pour Dishwasher…

Nous sommes très reconnaissants envers nos fans ! Je suis très fier de la série des Dishwasher et je serais ravis de la poursuivre du moment que les fans en veulent.

On notera d’ailleurs que vous travaillez exclusivement avec Microsoft, uniquement sur Xbox 360 et Windows Phone…

Microsoft fut le premier éditeur à me donner vraiment une chance et ils l’ont fait à plusieurs reprises maintenant. Ils ont toujours été très utiles, non seulement pendant le développement, mais aussi pour la promotion du jeu. Leur travail a vraiment bien fonctionné pour nous.

Vous êtes également les créateurs de plusieurs jeux indépendants sortis sur Xbox Live Indie Games. Ce fut une belle expérience ?

J’adore le Xbox Live Indie Games. De toutes celles que je connais, c’est littéralement la seule plateforme sur laquelle tout le monde peut publier un jeu et c’est la seule plateforme ouverte qui propose cette offre et un tel degré de réalisme en terme de valeur. Le Xbox Live Indie Games a tendance a etre jugé via pour la petitesse de ses jeux alors qu’on devrait en célébrer la liberté de création que cette plateforme offre aux développeurs amateurs et indépendants.

I MAED A GAM3 W1TH Z0MB1ES!!!1NIT!!!1  (Xbox Live Indie Games - 2009)
I MAED A GAM3 W1TH Z0MB1ES!!!1NIT!!!1 (Xbox Live Indie Games – 2009)

J’ai beaucoup aimé “I MAED A GAM3 W1TH ZOMB1ES 1NIT! 1” mais j’ai une question… Vous aviez fumé quoi ?

Rien n’a été fumé, mais il y a peut-être eu quelques bières…

Vous semblez très proche de la musique, du chant. Dans chacun de vos jeux, le chant est au centre de l’univers. C’est une vraie passion ?

Je ne suis pas un bon chanteur, ni un bon compositeur et parolier, mais j’aime le faire. Faire des jeux est littéralement la meilleure façon de diffuser de la musique semi-médiocre à un large public.

En fin de vie de Xbox 360 vous proposez Charlie Murder. Allez-vous suivre Microsoft vers leurs aventures Xbox One ?

J’ai commencé Charlie Murder bien avant d’avoir envisagé la nouvelle génération de console, le sortir en plein milieu d’une guerre de console assez agressive fut donc assez inattendu. Nous avons l’intention de voir ce qu’il est possible de faire sur Xbox One mais rien n’est encore annoncé…

Que pensez-vous d’ailleurs des critiques formulées envers la Xbox One ? Qu’en attendez-vous en tant qu’indépendant ?

Je faisais partie des rares personnes qui attendaient (et disaient aux gens d’attendre !) une sorte de support indépendant sur Xbox One dès le début. Jusqu’à présent, pas grand-chose n’a été annoncé, mais le fait de voir la possibilité de publier soi-même ces jeux indépendants et qu’ils puissent avoir des Succès/Achievements me dit que ce ne sera pas un marché “bas de gamme” comme certains le prédisent.

D’autres marchés vous ont contacté ? Peut-on espérer voir certains de votre titres sur PC par exemple ?

Nous sommes en train de développer Vampire Smile dans sa version PC et ce sera Microsoft qui publiera.

Charlie Murder (Xbox Live Arcade - 2013)
Charlie Murder (Xbox Live Arcade – 2013)

Parlons de Charlie Murder. On ne peut pas s’empêcher d’y voir des similitudes avec Castle Crasher en terme de principe de jeu. Ce fut une source d’inspiration ?

J’adore Castle Crashers mais Charlie Murder est en fait un successeur spirituel d’un jeu PC que j’ai fait il y a environ 12 ans et qui se nommait Zombie Smasher X, qui était lui-même un jeu très inspiré de River City Ransom avec pas mal de sang. Ce qui est intéressant c’est que Castle Crashers s’est aussi inspiré de River City Ransom, donc peut-être que nous sommes juste des fans de vieux jeu de type Brawler/RPG !

Le jeu est très diversifié, d’où vous sont venues toutes ces idées ?

Pas mal des mécaniques du jeu sont des reprises de Dishwasher, y compris l’amour des combos aériens et des Finishs. Et oui, aussi, les minijeux de rythme.

Quelle technologie utilisez-vous pour développer vos jeux ?

Charlie Murder a été réalisé sous Framework XNA et c’est peut-être le dernier jeu XNA du Xbox Live Arcade.

La coopération semble importante pour vous. Ne trouvez-vous pas qu’il manque ce genre de mode dans les gros titres actuels ?

J’aime vraiment quand des jeux AAA proposent un peu de coopération. Saints Row III était excellent en coopération et Dead Space 3 proposait un mode coopération très sympathique aussi. Mon mode de coopération préféré, le mieux implémenté, est jusqu’ici celui de Dark Souls !

Si je vous demande de choisis trois jeux indépendants qui vous ont marqué cette année, vous choisissez… ?

Dust : An Elysian Tail, Rogue Legacy et Divekick.

Enfin, dernière question… Charlie Murder aura le droit à du DLC ?

Nous n’avons aucun contenu supplémentaire de planifier, mais nous aimerions définitivement en proposer, de préférence gratuitement.

Merci pour ces réponses et bonne continuation !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.