Second Chance Heroes

Qu’ont en commun des personnalités aussi célèbres qu’Abraham Lincoln, Jeanne d’Arc, Napoleon, Nikola Tesla, Jules Cesar ou encore Cleopatre ? Ils sont tous dans ce Second Chance Heroes complètement barré, qui propose du jeu solo et multijoueur avec affrontements contre des zombies et une action frénétique. Mais cela suffit-il à en faire un bon jeu ?

L’histoire mise à mal…

La ville d’Hungerton aux États-Unis était une paisible bourgade avant que des zombies n’y débarquent. C’est l’apocalypse et bientôt, ils sont suivis par des robots tueurs et des monstres venus des histoires les plus terribles qu’on nous racontait plus jeunes pour nous effrayer. Heureusement, des héros de l’Histoire passée débarquent pour nous sauver : et c’est eux que vous allez contrôler. On commence par, au choix, Abraham Lincoln à la tronçonneuse, Jeanne d’Arc, Napoléon et les autres seront à débloquer au fil du “scénario”. Le but ? Se rendre d’un point A à un point B en tuant un maximum de monstres, de robots et de morts-vivants.
Le jeu se joue comme un hack’n slash sans trop de loot. Clic gauche pour taper, clic droit pour utiliser une attaque spéciale qui se recharge via une barre d’énergie. Le reste se joue aux raccourcis : vous avez la possibilité de débloquer des items historiques vous donnant des capacités supplémentaires et temporaires. Aussi, vous pouvez transporter un consommable, vous redonnant de la vie, du pouvoir ou enclenchant une attaque spéciale (tel qu’une aura enflammée ou un bombardement de la zone). Sur le terrain, vous tuerez des ennemis à la chaîne et pourrez récupérer un peu de vie et d’énergie. Des orbes d’expérience jailliront, en violet, pour faire grimper un score qui vous servira ensuite à acheter l’amélioration en vie et en force de vos personnages.

L’éclate à plusieurs… ou tout seul !

Niveau gameplay, Second Chance Heroes est limit au strict minimum du genre. Même pas de vrais caractéristiques à faire grimper en dehors de la vie et de la force de frappe. Le but est surtout de se réunir à plusieurs joueurs, jusque quatre, pour frapper du zombie, réunis par l’amour du clic. Cela fonctionne au final tellement bien que même tout seul, on réussit à s’amuser grâce à l’univers loufoque, les nombreuses références (la reine Elizabeth, première du nom, qui crie “Hail to the Queen, Baby !”) et le gameplay simple et efficace à la prise en main.
Néanmoins, Second Chance Heroes porte mal son nom car niveau rejouabilité, c’est assez faible. Une fois le mode “scénario” terminé, on en a pas vraiment pour son argent. Comptez trois à quatre heures pour finir tous les niveaux proposés, ce qui est assez faible en termes de fun sur la durée. On espère sincèrement que les développeurs ont prévus quelques niveaux supplémentaires gratuits pour la suite, sans quoi le jeu risque de n’être qu’un titre “de passage” déjà, par ailleurs, assez déserté sur les serveurs à l’heure ou j’écris ce texte.
Et c’est dommage car sincèrement, il est très amusant ! Il est simple, pas incroyable visuellement, les personnages sont assez grossièrement modélisés, mais on s’y amuse avec beaucoup de facilité. Allez, si vous aimez le genre, donnez-lui une première chance !

Laisser un commentaire