Preview – Subaeria (PC)

Développé par les Québecquois de Studios Illogika, Subaeria est un jeu mixant rogue-like, puzzle et action. Ne partez pas tout de suite en disant « ah non encore un énième rogue-like », leur titre apporte un concept réellement intéressant.

Bonjour, c’est la banque

L’action prend place dans une cité sous-marine où nous dirigeons Styx (trois autres personnages seront disponibles par la suite), une jeune fille qui vient juste de recevoir un message l’informant qu’elle doit 30,000 crédits aux autorités locales.

Suivant les conseils de ses amis, elle décide de se rendre au Fun Palace (une sorte de bar) pour rencontrer des employés de cette organisation et comprendre ce qui s’est passé. Malheureusement pour elle, le fait d’être débitrice à une fâcheuse incidence : les cleaners rencontrés (des robots de défense) l’attaquent à vue pour l’arrêter.

Pour corser le tout, vous ne pouvez pas les éliminer directement car vous ne possédez pas d’arme. Vous devrez donc à chaque fois composer avec l’environnement (lasers, mines…) pour arriver à vos fins et/ou retourner les robots les uns contre les autres.

Vous serez accompagné dans cette tâche par votre drone personnel qui pourra charger les programmes que vous trouverez : camouflage, soin, changement de couleur, etc. Vous aurez également la possibilité d’acheter directement du matériel auprès de certains PNJs.

L’avancée se fait salle par salle, les portes se déverrouillant dès qu’il n’y a plus d’ennemis actifs. La formule fonctionne parfaitement et il est grisant de faire un premier tour de salle pour analyser rapidement les éléments en présence et commencer à imaginer la fin tragique imminente des cleaners.

Rejouabilité et contenu déjà présent

Le jeu est divisé en secteurs contenant chacun un ensemble de salles générées aléatoirement. Vous pourrez donc jouer encore et encore sans faire deux fois la même chose (et ça tombe bien car la mort peut parfois arriver rapidement, vous obligeant à recommencer à zéro). Pour le moment deux quêtes principales sont disponibles, finissant chacune par un combat de boss assez corsé.

Il y a une subtilité dont je n’ai pas parlé jusqu’à présent, chaque voyage entre secteurs augmente d’un le niveau d’alerte et donc la difficulté. Si au départ les ennemis sont peu nombreux et plutôt inoffensifs, vous rencontrerez ensuite des tourelles, des lance-grenades, des robots élites possédant deux points de vie, des pièges de glace, etc.

Graphiquement Subaeria est vraiment joli. Le jeu possède des effets de lumière réussis et les deux environnements présents sont assez différents l’un de l’autre. J’ai vraiment hâte de connaître le scénario pour comprendre pourquoi cette cité est sous les eaux et découvrir ce qui se trame réellement à la surface.

Vivement la sortie

Subaeria est une excellente surprise. Le mix action / puzzle fonctionne parfaitement et offre un petit vent de fraîcheur par rapport à tous les rogue-like sortis ces derniers temps. Pour une fois on ne rentre pas dans le tas mais on est obligé de composer avec l’environnement et c’est vraiment amusant de pousser les ennemis dans les rayons laser ou d’activer les pièges pour les détruire.

Le personnage répond parfaitement aux commandes, les salles s’enchaînent bien et sont assez variées. Si je devais émettre un reproche, ce serait au niveau de la perception de hauteur des éléments. Avec la vue quasi de dessus, il n’est pas toujours facile de savoir si oui ou non notre personnage pourra sauter au-dessus d’un obstacle.

Pour le reste c’est du tout bon et je suis pressé de voir la suite du jeu.

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.