Radiohammer

Après avoir proposé HarmoKnight, au contenu plutôt léger mais au gameplay amusant, la Nintendo 3DS s’offre Radiohammer sur sa boutique en ligne. L’occasion pour les amoureux de jeux musicaux de replonger, le stylet en main, vers d’incroyables odyssées musicales ? Euh…

03Complètement marteau

Je ne sais pas ce qui se passe au Japon, mais il semblerait qu’Aksys Games y voit le lieu de plusieurs invasions. Que ce soit des pervers, des zombies ou des extraterrestres apparaissant sous forme de musiques, tous ces ennemis viendront mettre à mal votre carrière de DJ, de directeur de radio pirate ou de simple guitariste dans un groupe de rock. Quatre personnages pour quatre « scénarios » (très rapides) et ennemis différents vous sont proposés dans ce Radiohammer.

Le principe de jeu est simple : votre personnage, à gauche de l’écran, doit frapper les ennemis, courant vers vous à partir de la zone de droite. En rythme, vous les frapperez avec votre marteau/votre guitare de façon à vous en débarrasser. Les notes s’enchaînent, les ennemis aussi et quelques cadeaux apparaîtront, vous demandant un peu de réflexes (surtout que certains sont empoisonnés) pour venir gonfler votre score global. Un mode « furie » viendra aussi dynamiser l’action lorsque plusieurs bonnes notes sont validées à la suite.

Quand on voit la qualité de la 2D, des dessins de ce jeu de rythme particulièrement attrayant, on ne peut que partir enthousiaste à l’idée de découvrir une cinquantaine de morceaux et tout autant de niveaux. Ne nous emballons pas.

12Une mauvaise note

Radiohammer est raté pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’il propose des compositions très génériques, sans aucune âme. C’est assez horrible de découvrir un jeu visuellement intéressant, parfaitement en rythme point de vue gameplay et plutôt efficace que ce soit au tactile ou avec les boutons de la console, et finalement ne pas réussir à s’y amuser à cause d’une playlist plus quelconque qu’aucune autre. Le pire étant qu’évidemment, pour gonfler la durée de vie, certaines musiques reviendront souvent. Les décors ne sont pas nombreux et sont eux-aussi recyclés de temps en temps.

« Petit jeu » de l’eShop, Radiohammer manque furieusement d’ambition et passera donc logiquement complètement inaperçu. Peu amusant, complètement lassant, il est un vrai ratage à oublier très vite. Dommage, il semblait si joli.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.