Gamescom 2016 – Preview : Regalia – Of Men & Monarchs

Gamescom 2016 – Preview : Regalia – Of Men & Monarchs

Je ne sais pas si c’était un thème récurrent cette année, ou si ce n’était qu’un hasard, mais j’ai assisté a beaucoup de présentation de RPG Tactiques à cette Gamescom 2016. L’inconvénient dans ces cas là, c’est que tous ces jeux doivent mettre les bouchées doubles pour sortir du lot et c’était clairement la volonté de Regalia.


FF Tactics X Animal Crossing.

Définit par ses développeurs comme la rencontre entre le RPG tactique Japonnais et les productions plus occidentales, ce n’est pas avec cette introduction que Regalia tape dans l’innovation, c’est surtout les mains sur le clavier et la souris qu’on se rend compte des forces du jeu. L’histoire commence après le chaos, le problème de notre héro n’est pas la guerre, mais le fait que le royaume dont il a hérité est mal en point et très endetté, notre but sera donc de réunir une équipe pour partir accomplir des quêtes afin de rembourser tout cet argent dû et rendre a gloire à notre ville.

Si l’on démarre avec 5 personnages, ce seront pas moins de 20 qui seront disponibles dans le jeu, tous jouables, tous différents et avec la possibilité de se lier d’amitié (ou non) avec notre personnage principal. Autre point important, chacun de ces personnages apportera son gameplay propre et aura donc ses avantages et ses défauts. Mais pour pouvoir les amener en quêtes avec nous, il va falloir améliorer ses relations avec eux, ce qui est possible grâce au dialogues à choix multiples ou en leur rendant des services, mais chaque personnage ayant son propre emploi du temps, et notre temps pour rembourser la dette étant limité, il va falloir faire des choix, et vite.


Fight Anime Guy, Fight.

Mais si toutes ces mécaniques sont intéressantes, elles restent plus ou moins secondaires, Regalia étant un Tactical RPG le plus important reste les combats (qui se jouent au tour par tour). Tout d’abord, on peut emmener 5 personnages en avec nous our accomplir les quêtes, ces 5 personnages se partageront également l’expérience à la fin de cette dernière, mais sur la zone de combat on ne peut en placer que 4 avant qu’il commence, il y aura donc des choix à faire en fonction de qui sont nos ennemis et où sont ils placés.

La chose la plus marquante avec ces combats c’est très clairement leur difficulté, si nos personnages ne meurent pas indéfiniment, les erreurs sont extrêmement punitives et on peut vite se retrouver à 1 contre 5 parce qu’on a pas su profiter à fond de son tour. Et le fait que vos attaques puissent toucher vos alliés peut vite faire tourner une petite erreur en catastrophe type “Oops, j’aurais pas dû mettre le feu à cette ligne où j’ai 2 personnage, juste pour toucher un ennemi”.


Un plaisir des yeux et des oreilles.

Mais si tout cela marche très bien, la plus grande force de Regalia reste sans aucun doute son enrobage. Même si je ne suis pas du tout fan de cette esthétique très Anime, je ne peux pas nier que le jeu soit visuellement impressionnant, chaque région du monde a son identité propre, notre royaume est superbe (bien qu’un peu en ruine en début de partie bien sûr), les personnages sont plein de vie, c’est un vrai bonheur à voir.

Sa plus grande force est surtout son son, de la musique par Game Audio Factory (ceux à qui ont doit la superbe ambiance de la série des Endless d’Amplitude Studios) et des voix très très […] très pros et impressionnantes, on comprend vite pourquoi on ne voulait pas nous montrer le jeu sans qu’on enfile le casque avant, le boulot fait de côté est vraiment dingue.


Regalia est ce jeu dont je n’attendais pas grand chose, mais dont la DA m’a poussé à en demander la présentation et je suis content de l’avoir fait, il a réussi à m’intéresser en apportant des choses nouvelles dans un genre qui ne me tente pas plus que ça tout en ayant un packaging hors du commun, un jeu à surveiller sans hésitation, surtout pour les fans de Tactical RPG.

Laisser un commentaire