Gamescom 2016 – Preview : Syberia 3

C’est plus de dix années passées plus tard que Syberia, jeu d’aventure marqué du sceau du maître Sokal, auteur de bd renommé s’il était encore besoin de le présenter, revient vers nous. Pour certains, il sera cependant plutôt connu pour son investissement conséquent dans le monde du jeu vidéo, et plus spécialement du point and click au travers de titres tel que l’Amerzone, Paradise ou encore L’îIe Noyée.



Ce troisième volet arriverait donc à point nommé pour nous rappeler à notre bon souvenir les aventures de Kate, l’héroïne de sa saga fétiche. Son histoire prend cette fois-ci place juste après les événements de Syberia II. On y retrouve une Kate recueillie par la tribu des Youkol, de petits êtres pacifiques rappelant les esquimaux du Groenland. Mais en vraiment plus petit. On me fait dire que même si vous n’aviez pas joué aux précédents Syberia, vous devriez vous y retrouver, minus quelques évidentes références au passé de la série.

Pour cette nouvelle excursion vers l’inconnu et au-delà, Syberia se pare de la troisième dimension totale. Le résultat à l’écran est apparu séduisant en terme de décors. Je suis resté plus circonspect sur le design des personnages, notamment au niveau des animations. Après en avoir posé la question, c’est que ce qui nous fut montré n’était pas la dernière et la plus aboutie des build. On devrait donc pouvoir s’attendre à une Kate plus expressive dans la version finale. C’est tout le mal que je lui souhaite en tout cas.



Passé ce détail technique qui a son importance dans un jeu où la narration et le jeu d’acteur sont au premier plan, Syberia 3 ne devrait pas énormément s’éloigner des précédents épisodes. C’est un point and click qui semble classique et devrait nous promettre du voyage. Après les Youkol, vient une séquence chez un horloger qui peu après les questions de Kate, commence à avoir des problèmes de coeur. Vous pardonnerez alors ce moment typique du point and click où l’on ne se sent pas spécialement pressé de le sauver, le temps étant comme suspendu le temps de résoudre les puzzles de circonstance.

S’en suit une partie de plaisir à base d’énigmes pour les retrouver et les lui donner, chose habituelle pour les aventuriers que nous sommes, mais qui feront certainement tiquer les pointilleux aimant le réalisme d’une situation. Personnellement, par réflexe, j’ai suspendu ma crédulité comme il se doit. Il fut lors de cette séquence, insisté sur le fait que les personnages réagiront à nos actions même les plus idiotes, puisque notre héroïne en fouinant là où il ne fallait pas, se voyait sermonner par le dit horloger croyant qu’elle n’avait aucun intérêt à son état de santé, à plutôt farfouiller que de trouver sa médication.


Syberia III doit sortir le 1er décembre 2016 sur pc, ps4 et xbox one. Les amoureux des univers de Sokal et de Syberia devraient donc s’en donner à cœur joie de revoir le créateur revenir ainsi aux manettes d’une nouvelle aventure.

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.