GC13 – The Crew

Je n’ai pas mon permis, je ne suis pas spécialement fan de belles voitures, mais une chose est sûre, c’est que j’aime les jeux de courses. Sans savoir pourquoi, dès qu’on m’installe devant un Need for Speed, je peux y passer des heures. Alors forcément quand j’ai vu que The Crew était à la Gamescom, je n’ai pas pu résister.

Ce que je déteste dans certains jeux de voiture par contre, c’est le réalisme. Quand un petit crash contre une autre voiture à 200km/h détruit le véhicule et qu’il faut recommencer la course. Je ne sais pas conduire dans la vie, ce n’est pas pour bien rouler dans un jeu. C’est donc l’une des premières choses qui m’a plu dans The Crew. Certes, si vous explosez votre voiture à pleine vitesse contre un mur, cela risque de poser quelques problèmes. Mais dans ce cas, il n’y a qu’à attendre quelques secondes et une petite cinématique, et votre bolide réapparaît comme neuf. Comme dans beaucoup d’autres jeux de voitures me diriez-vous. Et vous auriez raison. Un petit souci m’a interpellé cependant, c’est que lors d’une malheureuse rencontre avec un obstacle un peu trop solide, la voiture devient un peu folle et se tourne de façon assez illogique. Ce n’est pas très grave lorsque votre conduite est bonne, mais pour des bourrins décérébrés comme moi, c’est perturbant.

Côté prise en main, il n’y a aucun problème. Les voitures accrochent bien à la route, elles tournent quand on leur demande, et la différence entre les sols est bien marquée. Tout dépend aussi, bien entendu, de la voiture choisie. Choix qui peut se faire d’ailleurs à l’aide d’une tablette tactile. Vous prenez votre marque préférée, votre couleur et quelques autres modifications pour avoir un joli moyen de transport, et tout est prêt à uploader dans le jeu. Ensuite, vous pouvez choisir l’endroit de la map où vous voulez apparaître, afin de faire diverses missions. Et ce qu’on nous avait promis lors de la présentation à l’E3 est bien réel : les chargements pour passer d’une ville à l’autre sont très furtifs. Même si on se doute que la version présentée tourne sur une belle bête de compétition, les temps d’attentes devraient être plus que satisfaisant sur une machine classique.

Pendant que vous roulez tranquillement en forêt, sur la route ou sur les trottoirs, des événements peuvent se déclencher. Pendant la démo que j’ai pu tester, il s’agissait d’une voiture à chasser. Accompagnée de plusieurs autres joueurs, il fallait rentrer dans le fugitif pour lui faire perdre sa barre de vie. Et même à quelques joueurs, il faut avouer que c’était moins simple qu’il n’y paraît. Ou alors, nous étions peut-être juste une belle bande de nuls.

La démo s’arrêtant juste après cette petite mission, je n’ai pas eu l’occasion de voir ce qu’offrait The Crew dans sa globalité. Cependant, il est indéniable que le jeu est très prometteur, rappelant les bonnes heures de Burnout Paradise avec du multijoueur en plus. A cause de la volonté de faire des chargements rapide, une carte immense et d’inviter plusieurs joueurs sur une même partie, The Crew a du mal à égaler les autres jeux concernant les graphismes, tels que Need For Speed Rivals présent aussi sur le salon. Mais qu’est-ce qu’un peu d’aliasing à côté d’une expérience de jeu originale ?

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.

Laisser un commentaire