Chompy Chomp Chomp

Chompy Chomp Chomp

Les petits jeux sont toujours agréables à tester. Parce qu’ils sont facilement saisissables et qu’on sait que l’on fera plaisir aux développeurs en parlant d’eux. Alors quand ils sont de qualité, c’est l’extase…

Manger ou être mangé
La vie d’un Chompy n’est pas vraiment des plus joviale. On vient d’éclore de son oeuf dans un labyrinthe et voilà que d’autres comparses de couleur différente n’hésitent pas à venir vous croquer pour se nourrir ! Tout cela pour se faire croquer à leur tour et ainsi de suite… Comment empêcher ce cercle vicieux de se reproduire indéfiniment ? En devenant le plus sauvage et rapide des prédateurs du labyrinthe, bien sûr.
Vous êtes donc un Chompy d’une certaine couleur. Dans un dédale assez petit, sans aucun scrolling de l’écran, vous devez aller croquer le Chompy de la même couleur que le cercle qu vous suit à vos pieds. Ainsi, aucune interface n’est nécessaire ni même une sorte de grosse cible pointée sur votre adversaire : le code couleur fait cela très facilement et permet une accessibilité à tous les publics, à tous les ages. On aurait cependant aimé avoir une petite option pour les personnes atteintes de daltonisme et autres problèmes visuels, pour qui le jeu risque de ne malheureusement pas être très intéressant.
Une soirée à croquer ?
Voilà, vous avez le concept, d’une clarté déconcertante. Niveau gameplay ? C’est très simple et là aussi très accessible puisqu’il vous suffit de bouger dans la carte et de toucher l’adversaire pour le gober. Point de vue difficulté, c’est assez peu intéressant contre l’intelligence artificielle, il faut bien l’avouer. Néanmoins, à quatre derrière sa console, cela vous fait une belle soirée de jeu pour pas cher ! Comptez en plus une bonne petite heure pour vous lasser avant d’avoir terminé la douzaine de niveaux proposés, dans quatre environnements différents.
Il ne casse pas des briques, ni ne vient rivaliser avec les ténors du genre, mais Chompy Chomp Chomp est une belle surprise multijoueur pour un Xbox Live Indie Games en manque de vrais bons jeux. Surtout, l’ambiance visuelle, les personnages et globalement l’aspect artistique du jeu sont de très bonne facture. Même les musiques marquent le coup avec des sonorités amusantes et qui donnent réellement envie de se lancer dans la partie. Bref, loin d’être un chef-d’oeuvre, Chompy Chomp Chomp est malgré tout un Must-Have du XBLIG à 1 €. C’est dit.

Laisser un commentaire