Shattered Haven : la fin du monde sera bien au rendez-vous !

S’il y a bien une chose que je déteste plus que les FPS, c’est bien les FPS avec des zombies. Ou même les jeux avec des zombies en général. C’est dommage que l’on voit pas tant de point & click avec zombies que ça, je me serais fait une joie de cracher ma haine à ce propos. Non parce que quand même, y’a limite plus de jeux avec ces morts qui bougent qu’avec des humains bien vivants.

C’est pour ça que j’ai décidé de vous parler d’un jeu de zombie aujourd’hui. Je suis un peu contradictoire, je sais, mais bon c’est Arcen Games aux commandes, le studio déjà responsable de Tidalis et surtout de A Valley Without Wind. Ce nouveau jeu portant le doux nom de Shattered Haven est un jeu d’action-aventure en 2D, avec des éléments de rogue-like si j’en crois les développeurs. C’est un monde apocalyptique, où les Grays (le nom donné aux zombies dans le jeu) errent librement, sans aucun humain pour interférer, et que les animaux sont tous devenus extrêmement violents. Cela perdure depuis neuf années, des humains essayant de s’adapter et vivre leur vie ici et là sans savoir que d’autres sont encore dans les parages. Darrell et Mary Williams sont deux d’entre eux, vivant à l’abri dans une cour clôturée de cinq âcres (environ 20 000 mètres carrés) et ils se sentent tellement en sécurité qu’ils ont eu une fille cinq ans après le début de l’apocalypse. Deux autres humains vivaient pas loin, un garçon de six ans et sa mère. Cette dernière ne parvint pas à survivre, devant un zombie, tandis que son fils fut recueilli par les Williams. Ceux-ci ne pouvaient se douter que cela allait les mener à leur perte… mais cela, vous le découvrirez en suivant leur histoire une fois que le jeu sera disponible, à travers des cinématiques sous la forme de textes et de style peinture.

Maintenant que je vous ai parlé de l’histoire du jeu, qui il faut l’avouer n’a rien de vraiment extraordinaire pour le moment, parlons des différentes features. Tout d’abord, les développeurs tiennent à préciser que les Grays ne sont pas des zombies classiques, qu’ils disposent de leur propre mythologie, qu’il y a une douzaine de types d’entre eux et que vous allez le découvrir au fil de l’aventure (et si vous ne voulez pas attendre et que vous parlez anglais, vous pouvez aller lire les explications sur leur site dont je ne parlerai pas pour ne pas spoiler). Le gameplay est principalement composé d’énigmes environnementales, vous devrez ainsi apprendre à utiliser outils, pièges et armes pour éliminer tous les Grays de chaque niveau. Selon vos actions, la fin sera différente : elle pourra être triste comme heureuse ou bien quelque part entre les deux. Mais avant de voir celle-ci, vous devrez traverser une centaine de niveaux, seul ou à deux grâce au mode coopération disponible uniquement en local. Et si cela ne vous suffit pas, un éditeur de niveaux (qui est le même utilisé par les développeurs) est disponible, vous permettant de créer de nouveaux niveaux, de nouvelles cinématiques voire une toute nouvelle aventure. Une beta publique du jeu devrait être rendue disponible ce mois-ci, tandis qu’une version 1.0 du jeu sortira en novembre.

[youtube EK7bWwSENvE 640 390]

Laisser un commentaire