Preview – Speedrunners (PC)

Auparavant était SpeedRunner HD, un titre sans prétention sorti sur Xbox Live Indie Games lors de l’Indie Game Summer Uprising de l’année 2011. Depuis, les développeurs n’ont pas cessé de se passionner pour leur univers de super-héros nouvellement créé et c’est pourquoi ils nous en proposent un nouveau jeu, totalement différent et principalement multijoueur.

Un Micro Machines…

Les talents de DoubleDutch Games, aidés par les moins talentueux Tiny Build Games (ils ont quand même osé créer No Time to Explain !) nous proposent donc un SpeedRun à plusieurs. Sans aucun mode solo ni même de classements en ligne, cette version Alpha en Accès Anticipé n’a absolument rien du jeu complet, il n’en est qu’une version de démonstration à 10$ qui vous permettra d’obtenir le jeu dans son intégralité et d’en suivre les mises à jour sans plus ne jamais débourser un seul centime.

Seulement quatre cartes sont au rendez-vous et on a vite fait de les connaitre par cœur. Le principe du jeu est alors très original dans son concept : vous jouez un héros, parmi quatre, qui doit foncer le plus vite possible vers l’avant du niveau comme dans tout SpeedRun qui se respecte. Malheureusement pour vous il y aura des caisses pour vous ralentir, des petits passages où glisser (ou se bloquer lamentablement), des pièges façons scies rotatives et précipices, des portes à ouvrir à l’aide d’un interrupteur présent non loin du personnage, etc.

Ce serait alors surement une balade de santé si cela se jouait en solo mais ce n’est absolument pas le cas : SpeedRunners a cette bonne idée de proposer des courses jusqu’à quatre en multijoueur ou ceux qui sortent de l’écran sont éliminés. Une partie est alors comptée comme gagnée lorsqu’un personnage obtient trois victoires et reste le seul encore à l’écran. Ce qui rappelle clairement Micro Machines.

… Avec des super-héros.

L’intérêt c’est qu’en plus de vous servir de vos boutons pour utiliser la bonne action en fonction de l’environnement (sauter, double-sauter, glisser, etc) vous possédez aussi un grappin désormais arme obligatoire de tout jeu un minimum rapide et original. Celui-ci vous permet de vous agripper au mur et de gagner en vitesse et en esquive d’obstacles, mais vous pouvez aussi vous en servir pour agripper un adversaire et le repousser derrière vous en lui prenant de ce fait sa place dans la course.

C’est cruel, mais ce n’est pas tout ! Car plusieurs artefacts sont aussi disposés dans les niveaux et vous permettent d’obtenir de considérables bonus, tels que des boosts de vitesse. Tout cela fait de Speedrunners un jeu au concept très réussi et diablement fun. Malheureusement, cette “démo jouable” qu’est l’accès anticipé ne permet aucunement d’en profiter au-delà de la découverte et on en fait très vite le tour. Néanmoins, si le concept vous plait, 10 $ est une somme assez honorable pour suivre l’évolution du titre et y jouer à chaque nouveauté. Le jeu promet beaucoup, on espère juste ne pas être déçus au final !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.