Pokémon Link Battle

“Tintintin tintintin tintin piou piou piou piou”, un puzzle-game Pokémon sauvage apparaît ! Et oui pendant que King se moque éperdument de votre jolie frimousse avec ses bonbons roses, Nintendo nous sert un puzzle-game à base de nos créatures favorites.

Un jeu qui n’est pas pour les smogogoles.

Pokémon Link Battle se base sur un gameplay semblable à de nombreux puzzles-games récents : il faut aligner au minimum 3 pièces identiques (à savoir ici des Pokémons) pour voir celles-ci disparaître du quadrillage servant d’espace de jeu. La petite touche qui fait la différence étant la possibilité d’inverser non pas 2 pièces côte à côte mais n’importe quelle pièce de la zone tactile avec une autre. Cette particularité permet au titre d’offrir une perspective moins aléatoire que les canons du genre car le joueur ne dépend plus du placement automatique des pièces. On peut donc placer chaque Pokémon sur une position précise puis déclencher une cascade qu’on aura habillement préparée.

La seconde particularité du jeu réside dans son mode combo +, en enchainant un alignement de 4 Pokémons identiques puis immédiatement ensuite de 3 autres on active le mode combo + dans lequel chaque groupe de 2 créatures identiques en contact se résout. A savoir que même pendant la résolution de vos lignes vous pouvez encore intervertir des Pokémons afin de faire grimper le compteur de combo.

Faire des combos c’est bien joli, mais à quoi ça sert au final ? Le concept est simple vous êtes un dresseur de Pokémons (quelle surprise…) et votre but est de tous les attraper (un peu comme moi avec les bières). Pour se faire, vous attaquez avec vos propres monstres et lancez des attaques à l’aide de ces fameux alignements de créatures sur la grille de jeu. Les combos font bien entendu augmenter la puissance d’attaque et une fois l’énergie de l’ennemi à 0 votre pokéball s’actionne automatiquement et tadam ! Vous voilà l’heureux possesseur d’une nouvelle bestiole !

Je te culbute, okay ?

Candy Crush Saga pourrait remplacer les bonbons par des pots de yaourts, des fers à cheval ou même des truelles, ce qui n’est pas le cas de Pokémon Link Battle. En effet la difficulté progressive du titre va vite vous amener à exploiter les spécificités de chaque monstre. Pour capturer par exemple un Pokémon type plante il vaut mieux amorcer une combo dont le premier alignement est de type feu afin accroître les dégâts. A l’inverse démarrer votre combo avec une créature type eau ne fera que réduire la force de l’attaque.

Certains Pokémons possèdent aussi leur propre pouvoir spécial, aligner des Leveinard vous rendra de l’énergie, Mr Mime reconstruit votre barrière de protection…etc… Après quelques niveaux on vous offrira la possibilité de choisir l’un des monstres disponible dans votre espace de jeu (puis 2 plus tard), à vous de faire le bon choix en fonction des zones à explorer. Et comme ces petites bestioles sont toutes gentilles à souhait, jouer beaucoup avec l’une d’entre elle vous apportera son affection et augmentera par conséquent son efficacité.

Ajoutez à cela les évolutions cachées à débloquer, un mode coopération local qui permet d’atteindre des rangs S facilement et un mode streetpass qui permet d’envoyer ses meilleurs scores pour se la péter en société. En résumé : fans de Pokémons et de puzzle-game, ruez-vous sur ce jeu ! Fans de puzzle-game seulement, idem. Quant au fan de Pokémons uniquement jetez-y un œil, l’utilisation de la licence est si bien orchestrée que vous risquez de vraiment apprécier même si les puzzles-game ne sont pas votre tasse de thé. Et pour les petits derniers qui n’aiment ni l’un, ni l’autre, et bien vous n’avez aucun goût !

Laisser un commentaire