Montague’s Mount

Les jeux vidéo à ambiance c’est toujours un peu la roulette russe du testeur. On peut y découvrir de belles petites perles tout comme on peut tomber sur une bouse qui ne fera que raccourcir le précieux temps de votre existence. Et umh…je sais que je râle beaucoup mais là c’est quand même pas de bol le jeu est encore mauvais. Mais vraiment pour une fois, je ne sais pas si c’est le développeur qui est chiant ou bien si le jeu n’a juste jamais été playtesté. Bref, Montague’s Mount ça partait d’un bon sentiment comme d’hab mais c’est un énorme melting pot de ce qu’il ne faut pas faire quand on développe un jeu.

no images were found

De l’importance d’un bon menu d’options

C’est dommage, c’est juste dommage, le titre aurait pu donner une belle image de l’Irlande et de sa culture mais finalement s’effondre dans les défauts. Sans aller plus loin pour le moment je vais juste faire un petit topo histoire que tout le monde soit au même niveau. Montague’s Mount est donc un jeu d’aventure à la première personne. Jusque là rien de folichon mais repose toute son originalité sur son histoire et sa mise en scène (Histoire basée sur des faits réel par ailleurs). Sur le papier tout va bien, c’est même plutôt intéressant. Mais on va très vite arriver à la partie où tout s’écroule.

Les hostilités débutent dès le menu d’options… si c’est pas de la pure provocation ça ? En effet, c’est un jeu à la première personne donc un remapping du clavier s’impose avant toute chose. La folie commence… le jeu refuse d’attribuer une touche déjà utilisée pour une autre action, ce qui est normal, mais pas quand cette touche n’est pas utilisée justement! Ainsi le jeu à l’air de prendre en compte dans les touches déjà utilisées leurs positions par défaut sur un clavier américain. Seule solution, changer l’intégralité des touches sur des position jamais utilisé genre, O,K,L,M et une fois ceci fait, remapper comme vous le voulez.

Ce n’est peut être qu’un détail, une petite altercation de rien du tout, mais ça montre des défauts de conception niveau programmation, ça révèle des soucis dans l’exécution des tâches. Mais surtout, qu’une tâche ne peut être validé QUE de la façon dont le dev l’a voulu ou du moins prévu. Ça semble sans doute flou pour certaines personne mais je vais y revenir ne vous en faites pas.

no images were found

L’ile des fous

On passe donc le menu, le jeu commence. Tout est sombre, tout vacille (je déconseille le jeu à toute personne sujette à un quelconque niveau de motion sickness) on ne comprend pas grand chose si ce n’est qu’on est arrivé sur la plage d’une île. Notre protagoniste a une jambe cassée, il marche donc moins bien que la fois ou vous avez pris la première cuite de votre vie et fini sur le toit d’un hôtel en Malaisie avec un troupeau de poule accroché à votre poignet. Donc première tâche, vomir 4 fois, puis si possible dans un même temps trouver une canne sur la plage. Rien de très difficile hein?… Sauf que si, la camera est intenable et le personnage avance approximativement de 20cm par 20cm.

Le sadisme, oui jeunes gens, le sadisme ! Soit ça, soit comme je disais plus haut, le jeu n’a JAMAIS été playtesté. Votre précieuse canne là, il faut la trouver et après il faut cliquer PRÉCISÉMENT dessus! Là à la limite ça va ce n’est qu’une canne, mais ça devient vraiment rageant par la suite. Votre bout de bois en main, vous avez maintenant droit de quitter la maudite plage (qui m’aura retenu déjà 10minutes hein..).

Mais un nouvel obstacle vous attend! le portique des enfers ! Invention du démon, assemblage de planches de bois et de métal fait uniquement pour bloquer la progression de l’homme et le réduire à l’état de souris dans un labyrinthe d’étude. Le portique donc, il ne s’ouvre pas avec vos boutons d’action ni en cliquant dessus… que faire… AH PARDON je suis bête c’est vrai, il y avait un loquet sur le coté! Donc on clique gentiment dessus, on se tait et on s’en va. Pour ceci ce n’est pas grave mais encore une fois ça ne fais que refléter le niveau de précision inutile et frustrant que le jeu demande pour faire le moindre truc et ça n’augure pas du bon.

Je vais accélérer un peu parce que si je dois décrire chaque défaut vous êtes partis pour un texte de 50 paragraphes. Du coup on progresse (tant bien que mal), on s’équipe d’un papier et d’un crayon (en vrai) car sinon les énigmes ne sont pas passable et croyez moi à la vitesse à laquelle va votre perso vous ne VOULEZ PAS faire d’allers-retours!

no images were found

QA Tester for dummies

L’ambiance prend petit à petit ceci dit. Le héros est en proie à des visions, une mystérieuse maladie s’est rependue sur l’ile tuant tous ses habitants, nous somme témoin d’écrits racontant la vie d’une famille arrivée sur l’ile. Il commence à se passer des choses, de temps en temps on à même droit à des citations connues souvent en rapport avec la psyché, la conscience de soi-même, le sujet de la folie etc… Et tout ça c’est très bien… mais le menu d’option revient vite frapper à votre porte. Première “grosse énigme” trouver 3 bobines, les insérer dans 3 emplacements et les faire pivoter de façon à afficher le résultat d’un code trouvé via les lumières d’une bouée de détresse, déchiffré du morse. Voila voila… et encore, ça, c’est même plutôt bien, les énigmes en elles-mêmes ne sont pas mauvaises c’est le reste qui anéanti toute volonté de continuer.

Le menu d’options comme je disais, ou plutôt ses erreurs de conception reviennent ici. J’ai déchiffré le code, installé les bobines MAIS, la 3eme bobines mise en place est sur la position par défaut, position qui s’avère être la bonne pour cette bobine là. Donc très bien mon code est donc en place… mais rien ne se passe… C’est là que l’humain bêtement se dit qu’il a fait une erreur et repart pour 10minutes de déchiffrage de lumière et revient avec le même code… Se pourrait-il que… MAIS OUI! Le code était bon! Sauf que le défaut de conception fait que le code ne se valide que si le joueur change la bobine sur la position désirée. S’il la place juste, même si celle ci est sur la bonne position le jeu ne le reconnaitra pas.

Voila, je n’ai pas envie de m’attarder plus sur le sujet, ça reflète déjà bien l’état de la chose. Chaque action prend des plombes à s’effectuer, le héros est lent, l’ouverture d’une simple porte prend parfois 30 sec et TOUT dans ce jeu est long, et loin, c’est juste insupportable à jouer et à regarder. J’ai rarement autant eu l’impression de simplement perdre du temps sans rien avoir en retour. Le jeu collectionne les erreurs de ce genre, injouable, énervant, ennuyeux, frustrant, comme si personne d’autre que les devs n’avaient joués au jeu pour leur dire que ça n’allait pas. Ne serait-ce que le filtre “image de film” mit par défaut sur le jeu qu’il vous faut ABSOLUMENT désactiver dans les options pour réussir à lire les messages in game qui sont tous affichés en texture dans le décor uniquement. Bref, c’est sale, mal foutu, une expérience utilisateur n’a rarement été aussi mal pensée. Et c’en est tout de même dommage car le jeu voulait sans doute ressembler à une sorte de Myst mais plus sombre… tellement sombre qu’il va finir dans l’oubli le plus total et c’est ce qu’il peut espérer de mieux.

Laisser un commentaire