Blade Symphony

Longtemps disponible en Early Access sans que ce ne soit jamais un jeu très joué au demeurant, le titre de Puny Human ose sortir en « version finale » sur Steam. Mais une fois lancé, le jeu est-il réellement terminé ?
[singlepic id=42307 w=320 h=240 float=right]

Lame précise

Le gameplay de Blade Symphony est des plus intelligents. Vous y jouez un combattant maniant le sabre avec délicatesse et précision. À la troisième personne, vous pouvez frapper d’un simple clic gauche de la souris, mais aussi donner de l’effet à vos coups. Frapper vers la droite ou vers la gauche, sauter et foncer sur votre cible devant vous… Tout est possible du moment que c’est fluide et combiné à une direction. Ajoutez à cela trois types de postures : une rapide, une moyenne et une lente, bien entendu plus ou moins forte selon leur rapidité. Clairement, le gameplay est bien pensé et fait plaisir à voir, tant il force le respect.
Ainsi, il est aussi possible de « chopper » l’ennemi et de le lancer vers l’avant après l’avoir cisaillé un peu. Les affrontements se font en 1 contre 1 principalement, même si d’autres modes sont de la partie. Et bien sur, ils sont uniquement multijoueur (même si quelques bots d’entraînement, bien stupides, sont de la partie). Chaque personnage possède sa barre de vie, comme dans un jeu de baston et rapidement, celle-ci éclate en plusieurs morceaux. Blade Symphony propose des parties très rapides et quelqu’un sachant gérer son personnage pourrait bien rendre les parties encore plus courtes que prévu. C’est clairement un jeu difficile à prendre en main mais qui nous récompense par de très jolies prouesses une fois en combat. Ajoutez-lui des contres, des esquives, précises à la seconde prêt et vous aurez de quoi vous rejouir du gameplay si vous êtes du genre à aimer cette atmosphère si particulière et plutôt bien rendue.
[singlepic id=42312 w=320 h=240 float=left]

Affrontements à la chaîne

Le problème de Blade Symphony, c’est qu’on en fait terriblement le tour. Quelques cartes, des affrontements en ligne et puis c’est tout. Pas vraiment de tournoi, pas de scénario, pas de progression si ce n’est l’achat d’objets cosmétiques (masque, cape, sabres) pour notre personnage disponible en quatre classes différentes. C’est très peu et cela se ressent : Blade Symphony a quitté l’Early Access sous pretexte que le gameplay était terminé. En soi, c’est plutôt vrai même si il faut certainement plus de la demi-dizaine d’heure de ce test pour s’en rendre compte véritablement, mais quid de l’intérêt sur le long terme ? Le jeu est lassant, puisque extrêmement répétitif et dépendant totalement de la popularité (ou non) de ces serveurs.
L’invasion de jeux uniquement multijoueur fait-elle une nouvelle victime ? Attendons de voir. Blade Symphony a tout de même un joli gameplay à mettre en avant (on ne le dira jamais assez) et avec les bonnes mises à jour, il pourrait bien sortir du lot. En l’état, il peine toutefois à convaincre et on ne peut que rager devant ce tutorial oubliant de nous expliquer quelques actions (tout en précisant que la suite de l’entraînement arrivera sous forme de mises à jour). Blade Symphony est clairement sorti trop tôt (mais pour ne pas tomber dans l’oubli ?) du catalogue Early Access et on prie vraiment pour qu’il s’en sorte sans trop de dégâts…

Laisser un commentaire