Robot Rescue Revolution

Avec un titre pareil, on s’attendait à faire exploser les boulons d’une armée de robot pour sauver une résistance se battant contre la mécanique bien huilée d’un régime totalitaire à base d’écrous et de vis. Mais il n’en est absolument rien : c’est un puzzle-game…

Un clavier pour les contrôler tous !

Sur des niveaux fixes, sans scrolling, en vue aérienne, vous contrôlez des robots au clavier et ce dans quatre directions. Des robots ? Oui, plusieurs, en même temps. Qu’ils soient deux, quatre ou six, les robots répondent tous ensemble aux mêmes commandes. C’est là qu’entre en scène le concept du jeu : il faut tous les amener à la même sortie, mais chacun apparaît à un endroit différent en début du niveau. Il faut donc éviter les pièges, jouer avec la carte et ses limites pour prendre de nouvelles trajectoires et surtout, ne pas perdre son sang froid.

Tout commence plutôt simplement : de simples obstacles à éviter, on compte les cases pour ne pas faire de bêtises (puisque la bonne direction de l’un peut être fatale à l’autre robot) et on s’en sort bien. Puis viens la dizaine de niveaux et ses nouvelles idées horribles : des mines qui s’activent, des portes qui s’ouvrent seulement quand le robot reste sur l’interrupteur… On commence à sentir notre cerveau prendre un coup de chaud et c’est là que l’amusement commence réellement.

Du quelconque très correct

Si les musiques du menu sont à bannir, tant elles sont horribles (avec des intros de deux sons en boucle pendant deux bonnes minutes), la réalisation globale est tout de même assez correcte. Très coloré et lumineux, le jeu propose des animations potables et on s’y sent bien. Plusieurs environnements sont disponibles : une jungle, des monts enneigés et glacés, un monde technologique plein d’éclairs et de machines… C’est assez diversifié visuellement parlant, mais malheureusement le gameplay est ultra-répétitif. Si bien que Robot Rescue Revolution fait partie de ces jeux qui se lancent pour de petites sessions.

Ce qui le rend plus sympathique cependant, c’est la présence d’un éditeur de niveaux. Très simple d’accès et pourtant assez puissant, il permet aux génies en herbe de proposer leurs pires énigmes sur la toile. Ne passant pas par le Workshop de Steam mais bien par leur propre serveur d’upload, les développeurs ont évidemment du mal à mettre cette originalité en avant, mais elle est bien présente et totalement réussie.

Que penser alors de Robot Rescue Revolution si ce n’est que c’est un jeu honnête, mais clairement quelconque dans une masse où il est obligatoire de sortir du lot pour vendre ? Il n’a rien de spécialement génial à proposer, le fun procuré est classique, on a déjà vu tout cela cent fois auparavant, mais il serait injuste de le descendre. Il est correct, mignon, sympa… Comme tous les autres, quoi.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.