Preview – Dicetiny (PC / Mac)

Développé par un studio Coréen, Dicetiny est un mélange entre jeu de cartes et jeu de plateau. Assez loin d’un Magic, le feeling général s’approche plus d’une partie de Monopoly. Profitons de son arrivée en accès anticipé sur steam pour se faire un premier avis…

Construction de deck et règles de base

Avant de lancer une partie, il est essentiel de constituer son deck de base. Calquée sur Hearthstone, cette phase est très lisible. Les cartes sont classées par coût et celles choisies apparaissent dans une liste à droite de votre écran. Le deck doit être composé de 15 cartes (créatures et sorts) avec seulement deux exemplaires de chacune maximum.

Une fois cette étape accomplie, vous pouvez lancer le mode campagne pour affronter votre premier adversaire (les parties se jouent à un contre un). Après avoir choisi votre bonus de départ (+1 attaque, +1 défense ou 100 pièces d’or) vous pouvez jouer votre premier tour.

Dans l’ordre que vous le souhaitez, vous pouvez piocher une carte (contre 50 pièces d’or), jouer des cartes (sachant que vous disposez d’un point de mana au départ qui s’incrémentera d’un chaque tour jusqu’à 7), utiliser les compétences spéciales de votre personnage et lancer les dés pour le faire avancer sur le plateau.

Le but est très simple, faire tomber la vie de son adversaire à zéro, que ce soit en l’attaquant directement ou en déployant des créatures sur le plateau de jeu pour l’affronter.

Remplir le plateau de jeu et types de cartes

Outre certains lieux spécifiques (boutique pour acheter une carte, temple pour recevoir une bénédiction, case de départ pour récupérer 100 pièces d’or…), certaines cases seront occupées en début de parties par des créatures neutres. Si vous tombez dessus, vous aurez deux choix : les recruter contre une certaine somme d’argent (elles resteront alors sur place et attaqueront votre adversaire s’il s’arrête dessus) ou les affronter pour vider la case. Dans ce cas, vous pourrez ensuite jouer une carte pour y invoquer un de vos propres monstres. Très bien pensé, au bout de quelques tours de jeu, le plateau de Dicetiny ressemble à celui du Monopoly où les immeubles seraient remplacés par des bestioles en tous genres de couleur verte ou rouge.

Les créatures peuvent avoir des pouvoirs spéciaux, comme la provocation pour stopper net le mouvement de votre adversaire quand il passe au-dessus, un boost de dégâts à chaque fois que vous effectuez un tour complet du plateau ou lorsque des créatures alliées sont proches et ainsi de suite.

Les autres cartes de votre deck seront quant à elles dédiées au déplacement et à l’attaque. Faire reculer un joueur d’une case, échanger de position les joueurs, sauter jusqu’à trois cases et infliger des dégâts à la retombée, augmenter la puissance pour le prochain combat, etc.

Malgré le côté aléatoire du déplacement lié au fait que vous lanciez deux dés et que vous soyez dépendant du résultat, vous arriverez tout de même à planifier des actions et à faire de très bons tours de jeu.

Pour varier les plaisirs, cinq personnages différents sont actuellement jouables. Ils disposent chacun de deux capacités spécifiques changeant réellement le déroulement des parties : téléportation à courte distance, projectile de glace, vol de pièces d’or…

Arrivée récente en accès anticipé

Dicetiny a débarqué il y a seulement quelques jours en accès anticipé mais est déjà bien amusant en l’état. Il est vraiment réussi graphiquement, possède une musique entraînante et est bourré de clins d’oeil de partout (générique à la Star Wars, Nokia 3310 scotché à une épée en visuel de la carte de boost de dégâts, etc.).

Le mix jeu de cartes / jeu de plateau fonctionne bien et s’avère très intéressant, tout en proposant un rythme assez rapide. Pour le moment je n’ai qu’un seul reproche à faire, il n’y a pas d’historique des cartes jouées. C’est surtout problématique car l’ordinateur joue vite et si vous ne connaissez pas déjà les effets des cartes vous n’aurez parfois pas le temps de les lire pour comprendre ce qui s’est passé.

Les adversaires sont pour le moment faciles à battre mais un mode difficile est prévu et les quatre premiers affrontements disponibles correspondent uniquement à la première étape de la campagne.

Les développeurs ont l’air très actifs (un patch d’halloween a été déployé une semaine après le lancement pour ajouter un personnage jouable) et je suis impatient de tester les prochaines cartes car pour le moment leur nombre est assez limité et les possibilités de construction de decks s’en ressentent. Un mode multijoueurs devrait également être disponible, ce qui permettrait de défier ses amis dans la joie et la bonne humeur.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en lançant Dicetiny, j’en suis ressorti avec un grand sourire et la sensation d’avoir passé une soirée jeux de société sympa !

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.