Forged Battalion
Windows

Composé d’anciens de Westwood Studios (Command & Conquer, Alerte Rouge…) et studio de développement des sympathiques Star Wars : Empire at War comme du moins passionnant Grey Goo, Petroglyph Games tente de revenir sur le devant de la scène avec un jeu en Early Access aux idées nouvelles… Mais à l’exécution très classique.



Un Solo sacrifié

« Une campagne avec une légère histoire est disponible, mais c’est davantage un moyen d’améliorer votre faction via les batailles face à l’IA ». Les développeurs l’affirment haut et fort : Forged Battalion n’a pas pour ambition d’être le nouveau Command & Conquer. Son scénario est effectivement des plus simplistes. Visuellement, on découvre aussi des aplats de couleurs simples et une modélisation 3D globale qui ne fait pas des merveilles. Le décor est peu réactif et s’il y a bien quelques voitures qui explosent et des arbres qui s’arrachent du sol quand on y pose une construction, ce n’est pas du tout incroyable de réalisme ni de qualité. Mais alors, qu’est-ce que Forged Battalion peut bien proposer d’original ?

Dans Forged Battalion, vous allez pouvoir créer votre propre faction. Au lancement du jeu il vous sera proposé de créer une unité de terrain jouant les mortiers puis de la nommer comme vous le désirez. Ensuite, au fil des missions solo et des affrontements en ligne (classés ou non) vous gagnerez des points que vous pourrez dépenser dans un arbre technologique bien fourni. Cela vous permettra de débloquer de nouvelles possibilités de construction et customisation pour toutes vos unités et donc, de créer votre propre faction.

L’idée est extrêmement intéressante et s’il est laborieux de lancer quelques parties à la découverte du jeu pour avoir assez de points et voir réellement les conséquences de nos modifications, il n’empêche que l’arbre des technologies est assez intéressant pour qu’on s’accroche et qu’on veuille le débloquer un maximum. Au-delà de ça, chez Petroglyph on nous promet que notre faction sera unique en son genre mais on en doute quand même beaucoup : deux joueurs peuvent avoir les mêmes unités et seule l’ouverture au Steam Workshop risque d’offrir de vraies originalités.



Un concept bien forgé ?

Nous avons donc un concept original au sein d’un jeu de stratégie en temps réel extrêmement classique : on pose des bâtiments ayant chacun une fonction de ressources ou de constructions puis le menu du bas de l’écran vient centraliser toutes les constructions d’unités possibles pour plus de simplicité. Pas la peine de cliquer sur la caserne pour créer des soldats mécanisés, donc. Tout est au même endroit et c’est très simple et bienvenue.

Les cinq missions du Solo déjà disponibles dans cette version Early Access (à l’heure ou ces lignes sont publiées) sont toutes très similaires : peu de scénario, une bataille simple, un affrontement qui se répète dans le seul but de vous montrer l’évolution de vos unités et les conséquences de vos améliorations sur les batailles du jeu. C’est encore une fois malin pour promouvoir l’idée principale du titre, mais il va falloir maintenant convaincre que sans réel Solo intéressant, Forged Battalion est digne de confiance en termes d’équilibre dans les batailles en ligne. Et là déjà, avec le peu de partie que nous avons lancées, on en doute tout de même pas mal. Il va falloir surveiller les mises à jour.


Jeu de stratégie en temps réel extrêmement classique, à la limite du régressif visuellement, Forged Battalion concentre sont entier intérêt sur son concept de factions à customiser en débloquant de nouvelles technologies au fil des parties. C’est une belle idée, mais est-ce que ça fait réellement tout un jeu ? A suivre aux prochaines mises à jour, mais on en doute quand même un peu…

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire