Real World Racing

Les jeux de voitures à l’ancienne en vue de dessus vous ont manqué ces dernières années ? Vous êtes nostalgique de vos nombreuses heures passées sur Super Sprint ou Thrash Rally ? Réjouissez-vous, les Italiens de Playstos ont pensé à vous et viennent de sortir Real World Racing.

Environnements réalistes mais conduite arcade

La principale particularité du jeu est de se servir de photos satellite pour ses tracés. Vous pourrez donc piloter dans une dizaine de grandes villes (Berlin, Copenhague, Milan, Paris, Oslo…) au volant de 80 véhicules différents. Cette idée originale donne un bon rendu, mais on pourra tout de même regretter un manque de lisibilité et vous jouerez plus en ayant le regard fixé sur la mini-map qu’en réaction à ce que vous voyez à l’écran. Les variations de luminosité et les intempéries sont réussies et on prendra plaisir à conduire au crépuscule ou sous une pluie battante. Un autre regret cependant, rien ne ressemble plus à une ville vue de dessus qu’une autre ville vue de dessus. Ainsi, le dépaysement attendu ne sera pas présent et on aura plus l’impression d’évoluer dans divers quartiers d’une même ville que dans des pays différents. La conduite typée arcade répond très bien et avec un peu de pratique vous pourrez enchaîner sans aucun problème les virages au frein à main. Vous pouvez sélectionner une boîte de vitesses automatique ou manuelle mais honnêtement je n’en vois vraiment pas l’intérêt dans ce jeu, puisque vous pourrez négocier les virages serrés à 200 km/h sans aucun problème ! Les voitures sont réparties en cinq catégories de puissance et sont notées sur cinq caractéristiques : vitesse maximale, accélération, conduite, dérive et freinage. Il y en a vraiment pour tous les goûts et ces statistiques ont un réel impact en jeu, il vous faudra quelques tests pour trouver celles qui vous conviennent le mieux.

Mode carrière et garage bien remplis

Le contenu solo est vraiment consistant, avec plus de 80 courses réparties en 5 niveaux de difficulté. Ces défis sont de différents types : course individuelle, contre la montre, survie, un contre un, poursuite par hélicoptère… Ce dernier est d’ailleurs plutôt original car votre but sera de toujours rester dans l’objectif du Cameraman de l’hélicoptère et d’effectuer une manœuvre spéciale au moment des photos pour marquer plus de points. Réussir des dépassements, des dérapages et remporter les défis et les objectifs bonus vous permettra de gagner de l’argent, de déverrouiller des circuits pour le mode arcade ainsi que des véhicules et des peintures alternatives. Vous pouvez entre deux courses dépenser vos euros chez le concessionnaire pour débloquer les 80 véhicules du jeu. Aucun n’est officiel mais si vous êtes un féru d’automobiles, vous n’aurez aucun problème pour reconnaître les modèles réels ayant servi de base. Malheureusement, la vue de dessus et le rendu minimaliste des voitures en jeu fait qu’il sera quasi impossible de savoir les véhicules choisis par vos adversaires.

Multijoueurs et perspectives d’avenir

A l’heure actuelle les serveurs sont vides et c’est vraiment dommage car le jeu prévoit tout un ensemble de défis à réaliser contre des adversaires humains que j’aurais aimé pouvoir relever. Cela changera peut-être un petit peu d’ici quelque temps car le jeu a été récemment greenlighté sur steam mais je n’ai que peu d’espoir. J’ai au final un avis assez mitigé sur Real World Racing. Les sensations de pilotage arcade sont là (ce qui est finalement le plus important dans ce type de jeu), avec des voitures plutôt rapides qui se prennent facilement en main mais nécessitent un peu d’expérience pour parfaitement gérer les virages. Le jeu propose un important contenu solo, aussi bien en terme de véhicules que de circuits ou de types de défis. Mais à côté de ça la bande-son est quelconque, le rendu photo-réaliste manque de personnalité et de lisibilité (même si vous pouvez afficher la trajectoire idéale à suivre), l’intelligence artificielle des concurrents est frustrante avec des adversaires qui prennent des virages au point mort mais vous doublent sans aucun problème en ligne droite alors que vous êtes à fond et la localisation française réalisée via un traducteur automatique est ridicule. Je le conseille donc aux amateurs de courses de voitures en vue de dessus qui sauront passer outre les principaux problèmes d’enrobage (le cœur du jeu est vraiment bon) et qui ne cherchent pas absolument un jeu multijoueurs. A 14,99$ sur le site officiel je trouve le jeu un peu cher, mais en promotion il serait dommage de se priver, surtout que ce type de jeux n’est plus trop représenté.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.
Bestio

Les derniers articles par Bestio (tout voir)

Laisser un commentaire