Great Big War Game

Reprendre un concept connu n’est pas toujours facile, surtout pour éviter de jouer les plagieurs. Les développeurs de chez Rubicon lancent Great Big War Game qui, même dans son nom, ne semble pas bien original. Et pourtant…

Guerre avancée

Sur des cartes détaillées en hexagones, vous possédez votre propre base créatrice de soldats. Moyennant finances, obtenues à chaque tour via un derrick de pétrole alentour, vous pouvez créer de simples scouts (qui peuvent dégager le brouillard de guerre d’une zone), des mitrailleurs, des soldats armés de bazookas, des grenadiers, des snipers mais aussi, des ingénieurs pouvant prendre possession des bases et bâtiments ennemis. À chaque tour, vous déplacez vos soldats et tentez d’éliminer la menace ennemie : cela ne vous rappelle rien ? Advance Wars de Nintendo, à tout hasard ?

Great Big War Game reprend tout le principe de jeu du modèle de Nintendo, assez ancestral (puisqu’existant depuis l’ère de la NES), mais se propose en une nouvelle sauce pas mauvaise pour nos zygomatiques. Comme dans un Worms, vos soldats ont des faciès complètement ridicules avec leurs yeux toujours recouverts de leurs casques. Ces petits bonshommes ont des dialogues très amusants à chaque fois qu’on leur donne un ordre, quand ils ne chantent pas des bêtises plus grosses qu’eux. Déjà, la mise en situation se fait en douceur et avec beaucoup de fun.

L’idée de jeu est vraiment classique : des missions, des escarmouches, tout cela s’enchaînent sur plusieurs environnements avec le même principe de parties. Il faut détruire l’adversaire en un minimum de tours pour obtenir un bon score mais aussi, des étoiles de réussites vous permettant d’améliorer vos unités. Évidemment, du “micro-paiement” est au rendez-vous pour donner la possibilité aux tricheurs d’aller plus vite. Tant pis pour eux.

Plusieurs modes de jeu…

Du bout du doigt, plus difficilement sur iPod que sur iPad évidemment, vous pourrez donner des ordres de déplacement et d’attaques à vos unités. Sur ordinateurs, la souris simplifie largement le travail il faut bien l’avouer. Tout va beaucoup plus vite sur grand écran. Néanmoins, ce n’est absolument pas un type de jeu nécessitant de jouer le plus rapidement possible : au contraire, prenez votre temps, les tours ne sont pas chronométrés.

Les spécificités de terrain et de classe sont mises en avant. Une unité positionnée sur des hauteurs touchera plus efficacement que celles situées au contrebas. Aussi, un sniper peut tirer de loin et violemment une seule unité, alors qu’un grenadier peut toucher plusieurs ennemis en un seul coup. Il faut apprendre à se servir de chaque possibilité offerte par le jeu pour réellement parvenir jusqu’à la fin des défis proposés.

Quatre types de parties sont proposées. La Campagne tout d’abord, ou vous apprendrez à vous servir de vos soldats pour régner sur les différentes cartes tout au long d’un scénario ridicule, mais aussi des Escarmouches pour de longues parties pour tous les niveaux de difficulté. Plus sympathique : le Pass & Play permet de se passer l’iDevice ou la souris pour jouer chacun son tour, cote à côté. De tels modes de jeu conviviaux sont clairement à honorer lorsqu’on les décèle dans un titre de cette trempe. Enfin, du jeu en ligne est proposé : attention cependant, il s’agit de simples parties en différé puisqu’il est question de positionner ses troupes, d’envoyer ses déplacements à un joueur, d’attendre sa réponse à votre attaque, etc. Ne croyez pas en du jeu en ligne en temps réel.

Petit problème de rythme ?

Seul petit bémol à cette belle surprise : le style graphique très sombre et assez classique, malgré tout l’humour qui s’en dégage, risque de gâcher la fête à certains joueurs pointilleux ou qui ne s’y retrouvent tout simplement pas. C’est une question de gout, c’est une certitude, mais elle est importante et mérite d’être posée avant l’acquisition du jeu. Musicalement nous ne sommes pas dans quelque chose de très inspiré et tout est très “militarisé” à outrance en plus de se répéter énormément.

On tombe alors dans les travers des nouvelles plateformes mobiles : Great Big War Game est un très bon jeu sur iOS et Android mais peine réellement à convaincre sur des plateformes aux jeux plus conséquents (sur PC et Mac). L’exploit de proposer un Advance Wars sur un Smartphone ou une tablette alors que l’on est qu’une petite équipe de développement totalement indépendante est véritablement à saluer, mais il ne faut pas pour autant en oublier la féroce et très professionnelle concurrence sur d’autres supports.

En clair, Great Big War Game est à conseiller impérativement aux fans du genre au tour par tour, surtout sur smartphones et tablettes. Les autres supports sont surtout à conseiller aux débutants, à ceux qui aimeraient tâter du genre sans prendre trop de risque ou directement entrer dans les modèles du genre un peu trop onéreux et surtout, complexes. Great Big War Game est du petit jeu de stratégie bien réalisé, très complet, rapide à comprendre et à jouer, aux nombreuses heures de fun, mais il n’est pas non plus le Must-Have que certains voudraient nous vendre. Juste un très bon jeu et cela, c’est déjà pas mal !

 

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Une pensée sur “Great Big War Game

  • CosmosDash
    03/09/2012 à 02:50
    Permalink

    Arf, dire que j’ai failli craquer dessus, heureusement que je ne l’ai pas fais, je pense que j’aurais été bien déçu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.