Nihilumbra

Transfuge des tablettes et smartphones où il s’y sied à merveille, le jeu de Beautifun Games tente sa chance sur PC avec une sortie un peu passée inaperçue. Pourtant, ce serait dommage de passer à côté d’une si « jolie » histoire ! Surtout qu’elle est désormais disponible sur Steam

Dépression visuelle

Vous jouez une ombre. En fait, on n’en sait rien, mais on le soupçonne. Une voix off vous annonce que la vie est triste et à grands coups de poésie, elle vous fait nettement comprendre que nous ne sommes pas dans un univers joyeux. Sur votre chemin, vous devez éviter d’étranges créatures. Si elles vous touchent, vous mourrez et recommencez au dernier checkpoint. La progression n’est pas punitive, iOS oblige, mais vous recommencerez souvent. Car Nihilumbra est un jeu de réflexion avant d’être un plateformer banal.

Vous trouvez une couleur : le bleu. Vous bougez au clavier et pouvez utiliser votre couleur avec le clic gauche de la souris. Vous découvrez alors que vous pouvez geler les bordures des plateformes et permettre à votre personnage de se déplacer plus vite lorsqu’il avance dessus. D’un clic droit, vous pouvez effacer ce que vous avez coloré. S’en suit alors des énigmes, des tableaux et toujours cette voix off oppressante qui vous rappelle que vous allez perdre, c’est obligatoire. À moins que ?

D’autres couleurs feront leur apparition : du jaune, du rouge, du brun et du vert, pour toujours plus de possibilités. L’un fait « coller » le personnage aux parois, l’autre les plates-formes rebondissantes et à chaque fois, il y a un petit nombre de puzzles à franchir. Et plus on avance dans le jeu, plus les couleurs se cumulent et plus le level design est inventif et délicieux de difficulté.

Un gameplay poétique

Soyons honnêtes : quand on voit le scénario du jeu, ce qu’il propose visuellement, on s’attend à quelque chose de très prétentieux. Et au final, le gameplay sauve le tout. Nihilumbra est assez simple dans tous les domaines, mais propose une expérience somme toute très originale. Pas très long (environ trois à quatre heures grand maximum) le jeu se relance aisément grâce au mode Void qui complexifie l’aventure à un certain degré que je vous laisse découvrir. Mais oui, vous en aurez pour votre argent, surtout que le jeu est à très petit prix.

Entièrement traduit en français, doublé en anglais par une voix off très compétente sans être marquante, Nihilumbra est le jeu de qualité nous certifiant qu’il va falloir désormais surveiller Beautifun Games de très près. On espère juste que la prochaine fois, les menus iOS du jeu s’adapteront davantage au style PC et qu’on n’aura pas le droit à un simple copier-coller de ceux-ci, tant cela passe assez mal sur nos machines. Mais artistiquement, c’est une vraie réussite sans être un chef d’oeuvre pour autant. Une bonne petite œuvre à découvrir, avec curiosité.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

2 pensées sur “Nihilumbra

  • Bestio
    30/11/2013 à 20:31
    Permalink

    Je pense me le prendre à l’occasion celui-là :)

    Répondre
  • 01/12/2013 à 12:38
    Permalink

    Pareil, j’ai bien envie de le tester. o/

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.