inSynch

Le Stop-Motion est une idée toujours très particulière, qui rend plus ou moins bien selon comment on sait la gérer. Les développeurs de chez Them Games ont tenté l’aventure avec une certaine passion pour la musique et la construction d’objets. Pour un jeu qui sort vraiment de l’ordinaire…

Fait-Main

Entièrement modélisés avec leurs petites mains, de quoi découper et mesurer, les formes géométriques et le plateau de jeu de inSynch ont été ensuite photographiés pour un rendu unique. Dans le genre, nous avions déjà testé le point & click Lume il y a quelques années maintenant et ce inSynch partage le même amour de la création manuelle. Après, cela reste un jeu totalement différent basé principalement sur la musique.
Pas du tout en rythme, loin de là, inSynch met en place quatre « chemins » de quatre formes géométriques aux couleurs tout aussi différentes. Ces quatre formes avanceront donc en stop-motion jusqu’au centre du plateau, constitué d’un trou béant et entouré d’eau. Le but est d’activer un tremplin en fin de course pour lancer la forme géométrique dans le trou, sans se louper et tomber dans l’eau. Si vous réussissez, vous gagnez quelques points. Le but étant, évidemment, d’en réaliser un maximum.
Là ou la musique entre en jeu, c’est quand chaque validation d’une forme enclenche un son d’instrument, une petite mélodie, quelques notes. Mises bout à bout, votre expérience de jeu somme toutes très quelconques se transformera alors en concert très personnalisé. Plutôt perturbant au début, ce principe donne au jeu toute sa saveur artistique. Dommage que point de vue ludique, ce ne soit pas aussi intéressant.

Une réalisation splendide… Mais ennuyante

Quatre plateaux différents (pour quatre musiques variées) sont disponibles. Chaque plateau doit être joué et réussi au moins une fois pour débloquer un mode Exploit vous demandant de tenir le plus longtemps possible « en vie » sans rater un seul lancé de forme géométrique. Plutôt difficile, ce mode relance un peu l’intérêt de ce inSynch mine de rien assez ennuyant une fois la découverte passée.
Bénéficiant d’une réalisation de grande qualité, visuellement franchement passionnant et intelligent dans son concept, inSynch pêche sur une chose primordiale pour un jeu vidéo : il ne donne pas envie de jouer. On y découvre avec émerveillement le concept du stop-motion, de la réalisation fait-main, des musiques qui se jouent en fonction de nos prouesses, mais le cœur du gameplay est en lui-même complètement quaduc.
InSynch est un jeu éphémère, qu’on aime rencontrer dans ce monde du jeu vidéo trop lisse et répétitif, mais il lui manque un gameplay passionnant. La prouesse artistique est néanmoins à saluer mille fois et rend les créatifs de chez Them Games complètement intéressants à surveiller.

* Pour voter pour InSynch sur Steam Greenlight, c’est via ce lien !

0 réflexion au sujet de “inSynch”

  1. Bonjour, je suis l’un des créateurs du jeu et même si cela ne se fait que rarement dans notre petit milieu, je propose aux lecteurs un droit de réponse avec l’aimable autorisation de l’auteur de l’article.
    La seule réponse que j’ai à cette remarque (que le gameplay laisse à désirer) est que notre focus était de créer une expérience simple requérant la concentration, plus comme un Tetris qu’autre chose. Un moment hypnotique et évident dans lequel on puisse se perdre. J’ai voulu souvent rajouter plein de choses au gameplay par peur que les gens ne jouent pas longtemps, mais 2 ans de développement c’est long. ça laisse le temps de réfléchir à ce qu’on veut vraiment donner à faire avec cet art du jeu : l’art de donner quelque chose à faire.
    Or notre focus ça a été de proposer peu à faire pour créer une expérience presque méditative, une sort de candy crush avec une âme si on veut 😀
    Voilà pour préciser un peu notre pensée, certes, comparativement à Minecraft notre gameplay est mince, mais un tableau abstrait est souvent beaucoup plus pauvre visuellement qu’un tableau de maître de la renaissance, ils n’ont juste pas la même chose à dire.
    Je publierai dans les jours qui suivent un article sur themgames.net sur justement cette notion de gameplay bâclé et j’espère que les plus intéressés de vos lecteurs y trouveront des éclaircissements 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire